Lee Winters, shérif de l’étrange

de Lon T. Williams, éditions Les moutons électriques, 2014, ISBN 978-2-3618-3161-5, 5.99 € e-book.

L’histoire :

Lee Winters est shérif adjoint à Forlorn Gap. Tandis qu’il s’efforce de faire régner la loi et d’arrêter les malfaiteurs, il se retrouve confronté à plusieurs reprises à des phénomènes surnaturels, certains truqués et d’autres véritables. Malgré la peur, il ne se laisse pas intimider et fait face, déjouant des situations potentiellement mortelles, aidé par les informations de son ami Doc Bogannon et par les lectures de sa femme, Myra.

Chronique :

Voici un recueil de nouvelles que j’ai acquis par curiosité, et que j’ai bien failli ne pas lire jusqu’au bout. En effet, si les nouvelles sont courtes, les trois premières m’ont paru décevantes, dans la mesure où elles ne correspondaient pas à ce qui était annoncé. Nul fantastique, et une construction similaire, répétitive, sur les trois textes. Autant dire que j’ai eu l’impression d’avoir été flouée et que ça ne m’a vraiment mise dans de bonnes dispositions pour la suite.
Heureusement, plus on avance dans la lecture et les nouvelles, plus les choses s’améliorent. Le vrai fantastique s’immisce petit à petit dans le récit, et la structure des différentes nouvelles commence à connaître des variations qui les rendent moins prévisibles. On retrouve certaines constantes, comme le fait que le fantastique soit lié aux mythes de l’Antiquité et que Lee ne soit pas totalement ignorant de la chose grâce à sa femme, Myra, qui lui fait régulièrement la lecture le soir. Le personnage de Doc Bogannon semble la plupart du temps fallot, à ne jamais se souvenir au bon moment de l’information cruciale pour Lee, mais toujours heureux de le voir revenir et inquiet pour sa santé.
Je ne peux pas dire que j’ai tiré beaucoup de plaisir de cette lecture, elle ne m’a pas vraiment accrochée, toutefois on peut comprendre que ces récits ont certainement eu leur succès en leur temps.
Bref, je ne pourrais pas vraiment recommander quelque chose que je n’ai pas aimé plus que ça, mais rien ne vous empêche de vous faire votre propre opinion. 🙂

Le 29.04.2019