Le retour de l’oiseau tonnerre #3

Tome 3 : L’envol

par Anne Robillard, éditions J’ai lu, 2017, ISBN 978-2-290-13249-4, 6.90 €

L’histoire :

réalisation aboutissement spiritualitéSur le point d’achever son réveil spirituel, Logan est plus que jamais assailli par les forces obscures qui veulent son échec. Heureusement, des alliés anciens le rejoignent et participent aussi bien à son élévation qu’à sa protection. Toutefois, il lui reste à accomplir le travail de réminiscence sur sa vie la plus récente et la plus importante, celle d’ancien capitaine de l’armée des États-Unis d’Amérique, pour lui permettre d’entrer pleinement en possession de son héritage et de ses capacités. Il œuvrait alors pour une paix mutuelle avec les Amérindiens et ses ennemis ont fait en sorte que ses efforts n’aboutissent pas…

Chronique :

Avec ce troisième tome, la trilogie se termine sur une fin ouverte et il pouvait difficilement en être autrement. Anne Robillard va jusqu’au bout de la mythologie qu’elle a mise en place dans cette série et nous voyons Logan entamer ce qui sera véritablement sa nouvelle vie et la mission qu’il doit accomplir.
Dans cet opus, la vie de Theodore Hansen est celle qui occupe le plus de place et nous l’attendions depuis un bon moment. De fait, c’est la plus passionnante et on s’immerge dans le récit avec aisance. Le personnage en est si investi et intense qu’il en éclipse Logan, lequel reste bien fade, malgré son évolution positive.
Le New Age et ses croyances se trouvent un peu moins mis en avant, ce qui n’est pas un mal, toutefois l’esprit général conserve cette touche un peu naïve et utopique qui l’accompagne. Les valeurs évoquées depuis le début tiennent une place prépondérante, le panthéisme est bien présent, mais également une forme de syncrétisme qui appelle à une tolérance et une pacification dans les mœurs humaines.
Bref, avec ce dernier tome, nous savons enfin où l’autrice voulait nous mener, et libre à chacun d’en retirer ce qu’il veut.

Autres tomes de la série :

1. L’éveil (chronique)
2. Perceptions (chronique)

Le 07.12.2017

Publicités