Le retour de l’oiseau tonnerre #1

Tome 1 : L’éveil

par Anne Robillard, éditions J’ai lu, 2016, ISBN 978-2-290-13247-0, 6.90 €

L’histoire :

Quarantenaire sans histoire, Logan se voit brusquement parasité par des sortes de visions d’autres temps et d’autres lieux qu’il ne s’explique pas. Ayant peur de devenir fou, il en parle à John, son ami d’enfance, lequel le met en contact avec une medium qui a déjà rencontré ce genre de problème. Abasourdi, Logan découvre que ses flashs seraient des réminiscences de ses vies antérieures, qu’il va devoir explorer s’il ne veut plus être pris de but en blanc dans des souvenirs incontrôlés. Ainsi commence pour lui un long voyage personnel dont le but final lui échappe encore…

Chronique :

Après Les Chevaliers d’Emeraude et le premier tome de la série Terra Wilder, j’étais curieuse de voir ce que Anne Robillard avait écrit de « plus personnel » ainsi que le précise la quatrième de couverture. J’avoue avoir été surprise de me retrouver dans un livre New Age, qui m’a ramenée des années en arrière, quand ce mouvement était en vogue et que les éditions J’ai lu avait une collection dédiée.
Nous suivons donc Logan, le personnage principal, dans sa quête spirituelle menée avec l’aide d’un guide, au fil de ses vies antérieures qu’il revit et dont il doit tirer les leçons pour pouvoir s’accomplir dans sa vie présente, et notamment une mystérieuse mission qui met en jeu l’avenir de la planète et de l’humanité.
Franchement, plusieurs choses m’ont laissée sceptique, dont la principale est le rythme du récit et celui de l’évolution interne du personnage. Il revit quasiment une incarnation par soir (neuf en l’espace de quinze jours) et son guide lui en donne la leçon à tirer dans la foulée, sans le pousser à réfléchir pour de bon. C’est trop rapide et intensif.
Voilà précisément ce qui me dérange, car il me semble que pour faire les choses siennes dans ce genre d’évolution, il faut du temps. Le temps de la réflexion, du retour sur soi, de la maturation, afin de se familiariser avec la nouveauté, le changement ou la prise de conscience à laquelle on est confronté. Pour une évolution intérieure solide et stable, pour en appréhender toutes les répercussions ainsi que l’étendue du bouleversement qu’elle représente, le temps est le maître mot, car une part de votre identité en est transformée. Or, ici Logan n’a pas encore digéré la leçon précédente qu’il passe à la suivante.
Au niveau scénaristique, je comprends que pour maintenir l’attention du lecteur, il faut qu’il se passe quelque chose, toutefois je reste sur ma faim. Les vies antérieures apportent une dose d’exotisme, elles sont très variées et mettent en avant des valeurs importantes, dont un grand respect pour la vie sous toutes ses formes, cependant quand on arrive à la fin du tome, on ne sait toujours pas quel est ce fameux destin qui attend Logan et on n’est pas vraiment plus avancé qu’au début. Ça piétine et on espère que le ranch de son ami John sera un déclencheur d’un peu plus d’animation vu ce qui en est dit…
Bref, j’avoue être un peu déçue par ce premier opus, le New Age n’étant pas ma tasse de thé, et je trouve que la véritable intrigue se fait trop attendre. J’espère que le tome 2 ne se constitue pas lui aussi uniquement de récits de vies antérieures, auquel cas je doute de poursuivre ensuite avec le tome 3…

Autres titres de la série :

2. Perceptions (chronique)
3. L’envol (chronique)

réalisation aboutissement spiritualité

Le 31.08.2017

 

Publicités