La meute de l’enfer #4

Tome 4 : La tanière du mal

de Philippe Thirault, Drazen Kovacevic, Surzhenko et Christian Højgaard, éditions Les Humanoïdes associés, 2014. Les tomes séparés n’existent plus qu’en numérique désormais, ISBN 978-2-7316-4207-0, 5.99 €. Des intégrales sont en cours.

L’histoire :

Alors que l’Oiseau a succombé, les membres de la compagnie constatent qu’ils continuent à rajeunir, ce qui commence à se révéler préoccupant, mais surtout dangereux. Ils ne seront bientôt plus en état de se défendre et leur vieil ami en est conscient. Aussi décide-t-il de s’allier à Delenius pour les protéger et tenter d’inverser le pouvoir de Toth qui agit toujours. La meute doit donc se lancer dans une nouvelle quête, périlleuse et dont le succès n’est pas garanti…

Chronique :

Dernier tome de la série, celui-ci nous entraîne à la suite des mercenaires de la meute jusque dans le royaume des morts. Même mort, l’Oiseau continue de les guider, de les protéger et de les aider, toutefois son pouvoir a des limites. Quant à Délénius, il révèle sa vraie nature et obtient finalement ce qu’il mérite.
Ce volume plonge allègrement dans la mythologie gréco-romaine et la revisite de manière intéressante, rendant le voyage de la meute assez imprévisible. De même, les épreuves auxquelles ils sont confrontés, comment ils les surmontent, sont plutôt inattendus, et un personnage se démarque à nouveau, comme il l’avait fait dans le tome précédent, c’est Khorsabad. On notera également la pointe d’ironie à faire descendre la meute de l’enfer…dans les Enfers !
On découvre aussi les membres de la meute avec leur visage d’enfant, dans une sorte de voyage à rebours par rapport à nombre de récits qui nous présentent la jeunesse de personnages phares par le prisme des souvenirs. Cette méthode est aussi employée, toutefois elle est minoritaire cette fois par rapport au thème principal de la quête.
Bref, jusqu’au bout les auteurs parviennent à nous surprendre, à se renouveler, si bien qu’on ne lâche rien jusqu’à la dernière page, et on aimerait d’ailleurs savoir ce qu’il advient par la suite. Une bonne série donc, qui se dévore rapidement.

Autres titres de la série :

1. Les compagnons de l’aigle (chronique)
2. Le retour du Harith (chronique)
3. Le secret de la sibylle (chronique)

N.B.: Il existe une intégrale en version papier.

magie mercenaires dons mission dangers politique manipulation blessures  

Le 03.10.2017

Publicités