La chronique des Immortels

Tome 1 : Au bord du gouffre

de Benjamin von Eckartsberg et Thomas von Kummant, adapté du roman de Wolfgang Hohlbein, éditions Paquet

L’histoire :

mep cou ours#1Andrej Delany revient dans le village où il a laissé son fils, Marius, à la garde d’un prêtre, plusieurs années auparavant. À son arrivée, l’endroit est vide et son fils mourant. L’Inquisition est passée, a torturé le prêtre et emmené les villageois. Seul Frédéric, un autre enfant Delany, leur a échappé. Désormais, la soif de vengeance l’anime. Il accompagne Andrej qui se lance à la poursuite des tortionnaires. Lorsqu’ils tombent dans une embuscade, l’étrange pouvoir de leur lignée se manifeste et leur permet d’échapper à la mort.

Chronique :

La première chose qui m’a accrochée dans cette BD, c’est cet œil d’ambre sur la couverture. Le coup de crayon m’a interpelée. Finalement, j’ai décidé de la lire, et je n’ai qu’une hâte, mettre la main sur la suite !
Tout commence comme dans une histoire de l’époque médiévale, la mention des Turcs fait songer à l’Europe de l’Est, et le titre de la série avec le mot « Immortels » a immédiatement eu une résonance à connotation vampirique pour moi : Vlad Tepes et tout et tout… Mais au fil de la lecture, je me suis aperçue que le récit était plus subtil que ça. Les indices  ne sont donnés qu’au compte-goutte et rien ne fait envisager le vampire, même si le héros est effectivement doté d’une capacité hors norme de récupération. On sait peu de choses à son sujet, excepté son bannissement et qu’une malédiction semble peser sur sa famille. Malédiction qui lui attire les foudres de l’Inquisition, laquelle ne s’embarrasse pas de scrupules. D’ailleurs, à voir ses exactions, on peut légitimement se demander qui est véritablement monstrueux.
Du côté d’Andrej, rien ne permet de le considérer comme tel. Il fait preuve de compassion, a des sentiments, et se soucie des autres. il ne se bat et ne tue que contraint et forcé. C’est un personnage que l’on a envie de suivre et on se demande bien ce qui peut lui valoir cette haine de la part de l’Inquisition, même si on se doute que cette dernière considère sa capacité de régénération comme une aberration et un affront à Dieu. Nul besoin d’excuse pour condamner les gens, pour peu qu’ils soient différents ou trop indépendants d’esprit.
Bref, par ce genre de thème, cette BD reste très actuelle, quand bien même son sujet se situe loin dans le temps, et le trait en est très agréable.

 Autres tomes de la série :

1e cycle
2. Au bord du gouffre 2

2e cycle
3. Le vampyre 1
4. Le vampyre 2

3e cycle
5. Le coup de grâce

La-Chronique-des-Immortels 2 chronique des immortels3 chronique des immortels 4 la chronique des immortels 5

18.09.2015