Broken Souls #2

Tome 2 : Calame

de Céline Etcheberry, éditions Milady, 2017, ISBN 979-1-0281-1056-7, 5.99 € en e-book ou ISBN 979-1-0281-1056-7, 9.99 € en version papier.

L’histoire :

Six mois se sont écoulés depuis sa mission sur l’île de Pavla, et Calame en est encore perturbé. Les événements ont ébranlé sa vision des choses, tout comme Pétrichor à qui il pense régulièrement. Lorsqu’on lui confie un jeune collègue pour qu’il le forme, le jeune homme ne sait comment interpréter la chose : tentative d’espionnage et de déstabilisation ou véritable travail de formateur, alors que la pratique n’est pas du tout habituelle pour Eradica, sa société ?
Rapidement, il se retrouve à aller sur le terrain avec son élève et tous deux tombent sur quelque chose de totalement anormal. Les circonstances sont telles que, sous l’impulsion d’un esprit, Calame se retrouve obligé de se tourner vers l’homme qui l’a déjà épaulé face au danger, même s’il appartient à une organisation adverse, Pétrichor…

Chronique :

Voici un tome 2 que j’avais envie de lire depuis longtemps, ayant conservé un bon souvenir du tome 1. Cette fois-ci, le récit nous est présenté davantage du point de vue de Calame, mais Petrichor apparaît très présent. Un nouveau personnage prend également une certaine place, Ancile, dont on devine rapidement qu’il a un passif mouvementé avec Calame. Ce dernier ne lui fait pas confiance, a une opinion très négative à son endroit, et fait en sorte de s’en débarrasser dès que possible. Cela vient aussi du fait qu’il a conscience qu’ils sont tombés sur quelque chose d’énorme, dangereux, et qu’il veut cacher sa collaboration réitérée avec un Sillonneur, qui plus est le même que sur l’île de Pavla. En outre, grâce à Petrichor, Calame s’est ouvert à une certaine empathie et il n’est plus vraiment en adéquation avec l’univers dans lequel il évolue. Les failles s’agrandissent, ses doutes foisonnent, et il se trouve en équilibre instable, sur le qui-vive, dès l’instant où il met les pieds entre les murs d’Eradica.
Une bonne partie du récit est consacrée à l’exploration de la base militaire et de ses secrets, et l’autrice joue sur l’obscurité ainsi que sur la présence des esprits pour entretenir le frisson, une ambiance angoissante et un certain suspense. Plus les deux hommes accumulent les découvertes, moins ils y voient clair et les soupçons qui se forment les font douter de leurs organisations respectives. Lorsqu’ils saisissent ce qui se trame réellement, ils en ont froid dans le dos, d’autant que leurs vies sont mises en danger, et la situation finit clairement par les dépasser.
Les rebondissements font que l’on est tenu en haleine jusqu’à la fin du tome, et les liens tissés entre le volume 1 et le suivant attisent la curiosité quant au dénouement que représente le dernier tome. Vu son nom, on se doute qu’Ancile y tient une place prépondérante, toutefois on s’interroge sur le devenir des deux héros que l’on a appris à apprécier.
Enfin, nous en apprenons plus dans ce tome sur les bouleversements géopolitiques qui ont secoué le monde, et pourquoi les esprits sont apparus de manière si incontournable qu’ils peuvent être saisis par la technologie.
Bref, ce deuxième tome crée une ambiance différente par le cadre dans lequel se développe le fantastique, mais tout aussi inquiétante. Les révélations auxquelles nous assistons, ainsi que les répercussions qu’elles ont sur la situation et les personnages font que l’on n’a qu’une envie, se jeter sur le dernier tome pour avoir le fin mot de l’histoire ! 🙂

Autres titres de la série :

Tome 1 : Pétrichor (chronique)
Tome 3 : Ancile

Le 06.01.2021