Broken souls #1

Tome 1 : Petrichor

de Céline Etcheberry, éditions Milady, 2016, ISBN 978-2-8205-2710-3, 5.99 € e-book.

L’histoire :

Petrichor est envoyé en mission sur une île occupée par une grande propriété réputée hantée. Sillonneur, son rôle est d’aider les revenants à trouver le repos, et selon ses sources, il n’y en aurait qu’un à l’œuvre dans les lieux. Pourtant, vu le nombre de personnes qui résidaient au manoir, il en vient rapidement à en douter. Lorsqu’il rencontre Calame, un Rabatteur, concurrent de son organisation, il découvre que le nombre d’esprits est bien plus élevé et dangereux qu’annoncé. Devant les risques, les deux hommes conviennent qu’ils doivent s’entraider, en particulier s’ils espèrent survivre et repartir de cette île à l’histoire sinistre…

Chronique :

Voici un livre que j’ai acheté par curiosité pendant la Grosse Op’ de Bragelonne, et qui s’est révélé une excellente surprise. Il s’agit de fantastique, plutôt classique, mais extrêmement bien mené, auquel se mêlent les relations humaines entre les deux protagonistes, Pétrichor et Calame, avec toute leur complexité et leur richesse.
Côté fantastique, on retrouve donc le manoir hanté, les fantômes, de différentes natures et certains plus puissants que d’autres, répétant sans cesse une partie de leur vie ou de leur mort. Les esprits dominent les lieux, si bien que les enquêteurs sont plus ou moins obligés de se plier à leur bon vouloir pour les explorer, car les portes s’ouvrent ou se ferment en fonction des anciens occupants de la demeure. Bien évidemment, il y a l’obscurité, la pluie et l’orage à un moment donné, et les découvertes permettent de reconstituer petit à petit la vie de cette famille aisée et de ses domestiques, avec tous les vilains petits secrets qu’elle cachait sous la surface. L’horreur ne vient pas que des esprits, mais aussi des personnes qu’ils étaient de leur vivant et de leurs actes…
Côté personnages, bien qu’ils soient concurrents et que les choses nous soient plutôt présentées du point de vue de Pétrichor, ils sont tous deux sympathiques et attachants. Pas de manichéisme ou de stéréotype, ce sont de vraies personnes, avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs sentiments, leurs émotions, leur histoire et les blessures qu’ils portent, plus ou moins bien cicatrisées… La rencontre humaine qui en résulte, et la situation qui les oblige à se serrer les coudes pour survivre, une forme de huis-clos, les font se pencher sur leur passé, leur vécu, et d’une certaine manière les oblige à évoluer.
Bref, j’ai beaucoup apprécié ce roman car le fantastique est très bien mené, avec une conclusion à laquelle je n’avais pas pensée, tout en nous présentant des protagonistes dont les sentiments et la personnalité sont décrits finement, avec délicatesse. L’autrice joue avec la situation, les revenants, mais aussi le trouble et les émotions puissantes exacerbées par le danger avec maestria, si bien que le livre se dévore sans s’en rendre compte. Une réussite ! 🙂

Le 20.11.2018

Publicités