Assassini #1

Tome 1 : Lame damnée

de Jon Courtenay Grimwood, éditions Le Livre de Poche, 2015, ISBN 978-2-253-18364-8, 7.60 €.

L’histoire :

assassins Venise vampire loup-garou politique suprématie lutte amourDébut XVe siècle dans la lagune vénitienne, Tycho, un jeune homme de 17 ans, est pris dans les fers. Il ne se souvient de rien, mais lorsque l’occasion se présente, il s’échappe. À Venise même, Giuletta, princesse Millioni, fait les frais des manigances de son oncle Alonzo, lequel souhaite s’emparer du pouvoir. Dans les rues, Atilo il Mauro, chef des Assassini, a lancé ses hommes à la recherche de la jeune fille et affronte les Kriegshunde de l’empire germanique, des loups-garous. Quand le hasard met Atilo en présence de Tycho, il décide d’en faire son successeur, sans se douter qu’il suit désormais son propre but…

Chronique :

Voici un premier tome riche, dense, complexe, où intrigues politiques, intérêts personnels et magie se mêlent avec bonheur pour donner un roman qu’on a du mal à abandonner une fois commencé.
L’auteur nous décrit une Venise cosmopolite, mais évoquant davantage une cité décadente et corrompue que la ville romantique par excellence. On y tue, viole, torture à l’envi, le tout sous les ordres des puissants pour lesquels les vies des autres ne sont rien. La ville est un microcosme qui concentre toutes les passions humaines dans un petit espace et où il faut être riche, malin, sans foi ni loi ou indispensable pour survivre.
La galerie de personnages est étoffée, ces derniers sont bien définis et l’auteur ne tombe pas dans la facilité. Certains pourraient voir un côté un peu scatologique dans le récit qui lui donne un aspect cru, toutefois on peut aisément passer dessus. L’intrigue est solide, les manigances et manipulations sont retorses, et le final nous laisse imaginer des rebondissements savoureux.
Bref, il s’agit d’un excellent premier tome, dans lequel la qualité de l’intrigue prime sur l’utilisation des personnages emblématiques que sont le vampire et le loup-garou, ceux-ci venant enrichir une histoire qui tient la route sans se reposer sur des effets de facilité.

Autres tomes de la série :

Tome 2 : Lame bannie (chronique)
Tome 3 : Lame exilée (chronique)

Assassini 2 Assassini 3

Le 31.08.2016