Asphodèle #3

Tome 3 : L’ange noir

de Corbeyran, Richard Guérineau, Djillali Defali et Pierre Schelle, éditions Delcourt, 2004, ISBN 978-2-84789-339-7, 14.50 €

L’histoire :

Alors qu’elle rentre d’une tournée de dédicaces éreintante, Asphodèle trouve son compagnon transformé. Approchée auparavant par deux spécialistes des stryges, elle finit par s’interroger et les recontacter. Que sont ces créatures ? De quoi sont-elles capables ? Quels sont leurs buts ?
D’abord sceptique, elle finit par envisager le fait que l’une d’elles a peut-être pris son compagnon sous sa coupe pour le pousser à des actes abjects…

 

Chronique :

Avec ce troisième tome, nous retrouvons une Asphodèle dont la carrière a été relancée par son compagnon et éditeur, Brian Freeman. Nous découvrons un meurtrier qui ne semble pas avoir toute sa tête, puis des chasseurs de paranormal contactés par un prêtre à la retraite. Asphodèle se trouve mêlée à leur enquête par leur prise de contact avec elle, ce qui l’amène à découvrir l’existence des stryges, que ses interlocuteurs considèrent comme des anges déchus.
Bien que spécialisée dans le paranormal et sachant que des forces occultes existent, la jeune femme ne semble pas particulièrement encline à leur accorder foi. Évidemment, la suite de l’histoire va nous faire assister au doute, puis au revirement…
Avec ce nouveau diptyque dans la série, les auteurs opèrent un croisement avec leur série phare, Le Chant des Stryges (18 tomes à ce jour), faite pour frissonner à souhaits et très addictive. Nous voyons comment petit à petit Asphodèle change d’avis, en apprend plus, et ce qui arrive à Brian. Tous les éléments sont posés pour aboutir à un drame, et le tome se termine sur une tension dramatique qui pousse à s’interroger. Que va-t-il se passer ? Comment les choses pourraient-elles bien finir ? Comment Asphodèle parviendra-t-elle à renverser la vapeur ? Le peut-elle ?
Toutefois, je dois avouer que côté ambiance, ce volume ne provoque pas aussi bien l’effroi que les précédents. Peut-être est-ce dû à l’exposé de ce que sont les stryges, ou bien au fait que j’ai lu une partie du Chant des Stryges et que par conséquent, ce n’était pas une découverte pour moi. Toujours est-il que si j’ai eu envie de connaître la résolution de l’affaire, je ne me suis pas sentie accrochée comme précédemment.
Bref, lire le quatrième tome permettra d’avoir des réponses, mais pour ce qui est du frisson, l’autre série me paraît plus efficace 😉

Autres titres de la série :

Tome 1 : Le preneur d’âmes (chronique)
Tome 2 : La corde d’argent (chronique)
Tome 4 : La nuit du masque

fantastique occultisme satanisme stigmates possession exorcisme 

Le 20.12.2018

Publicités