Asphodèle #1

Tome 1 : Le preneur d’âmes

de Corbeyran, Djillali Defali et Pierre Schelle, éditions Delcourt, 2003, ISBN 978-2-84055-865-1, 14.50 €

L’histoire :

fantastique occultisme satanisme stigmates possession exorcismeContactée par un groupe d’hommes richissimes, Asphodèle, sorcière de son état, doit lever le voile sur d’étranges agressions qui semblent les poursuivre. Toutefois, leur réussite cache un sombre secret, un pacte qu’ils ont tenté d’enfreindre, et ce sont des innocents qui en paient le prix. Aidée par une amie médium, Asphodèle met à jour une bonne part de leurs secrets, et comprend alors à quel terrible adversaire il va lui falloir se mesurer…

Chronique :

Avec cette première intrigue qui s’articule sur deux tomes, nous découvrons une héroïne qui cache de nombreux secrets, tout comme les hommes qui sont amenés à l’embaucher. Tout commence avec l’expertise intrigante d’une médium, pour enchainer avec un flashback non moins mystérieux. Le récit est construit de manière à maintenir l’attention, et il y réussit, tout en instillant une ambiance subtilement angoissante. Le surnaturel présent est effrayant, incompréhensible au premier abord, et même si les personnages qu’il frappe ne sont pas particulièrement sympathiques, on imagine qu’à leur place, on ne serait pas du tout rassuré.
C’est là qu’Asphodèle entre en scène, pas vraiment de son plein gré, mais avec efficacité et dotée des bons contacts pour explorer le monde astral. En effet, on ignore encore pourquoi, mais elle refuse d’y retourner comme elle le faisait auparavant, ce qui aiguillonne notre curiosité. Un danger dont nous ignorons tout semble l’y menacer, justifiant son recours à une amie médium.
Dans ce premier volume, ce sont donc plutôt ses clients qui nous sont présentés ainsi que l’affaire en elle-même, même si on devine que des zones d’ombre restent encore à découvrir.
Bref, on achève ce tome en en sachant juste assez pour avoir envie de lire le suivant, afin de découvrir qui est le mystérieux ennemi des trois peu recommandables personnages masculins, d’autant plus que notre héroïne semble le connaître et ne pas le prendre à la légère. Du fantastique pur jus 🙂

Autres tomes de la série :

Tome 2 : La corde d’argent (chronique)
Tome 3 : L’ange noir (chronique)
Tome 4 : La nuit du masque

Le 28.02.2018

Publicités