Tori Dawson #1

Tome 1 : Trois mages et une margarita

par Annette Marie, Collection Infinity, 2020, ISBN 979-1-0381-0158-6, 5.99 € en e-book ou ISBN 979-10-381-1281-0, 19 € en version papier.

L’histoire :

Tori a le chic pour se retrouver confrontée aux pires clients, et vu son caractère, ça finit toujours mal… pour elle ! Après avoir été renvoyée pour la énième fois de son travail, elle se retrouve par hasard prise à l’essai en tant que barmaid au Corbeau & Marteau, qui rassemble une drôle de clientèle. Elle découvre ainsi que la magie existe, notamment par l’intermédiaire de trois mages faisant équipe sur différentes missions pour leur guilde. Alors que l’un d’eux se fait attaquer sous ses yeux, la jeune femme ne peut qu’intervenir au mieux de ses possibilités, même si celles-ci sont limitées. Toutefois, sans le savoir elle vient de mettre le doigt dans un dangereux engrenage…

Chronique :

Ce titre m’a tentée dès que j’ai lu sa quatrième de couverture, et je ne regrette pas de l’avoir acheté. Il m’a bien divertie ! J’ai souri plus d’une fois, apprécié les échanges entre les personnages et leurs différents caractères, de même que l’évolution des relations entre eux, même si on retrouve quelques petits travers empruntés à la bit-lit.
Avant toute chose, ce roman plante le décor, pour Tori, mais également pour Aaron, Kai, Ezra et le monde auquel ils appartiennent. Comme Tori le découvre et a besoin d’explications, le lecteur en bénéficie aussi.
Leur univers est assez classique en urban fantasy : société secrète de mages en tous genres, qui se cachent des humains mais sont intégrés à la société, et autres créatures magiques seulement évoquées pour l’instant.
Le piquant du roman repose avant tout sur Tori, sa personnalité, et ses interactions avec les mages. Bien sûr, il y a des péripéties pour ajouter du suspense ou de la tension, mais au final, le fil de l’intrigue est assez simple.
Tori est volontaire, attachante, cache des blessures qui l’ont marquée, mais elle va de l’avant et refuse de se laisser abattre malgré l’adversité. Elle est combative, et elle compense son absence de magie par son intelligence.
Quant aux trois mages du titre, Aaron est celui qui est le plus mis en lumière, mais Ezra retient l’attention, ne serait-ce que par certaines réactions et ses cicatrices. On aimerait découvrir son histoire et en savoir plus. Pour ce qui est des autres magiciens, certains pouvoirs sont originaux, d’autres plutôt classiques…
Bref, c’est un premier tome qui change bien les idées, dynamique, avec lequel on passe un bon moment, et qui donne envie de retrouver les personnages pour faire plus ample connaissance !

Autre titre de la série :

Tome 2 : Magie noire et daiquiri (chronique)
Tome 3 : Deux sorcières et un whiskey

Le 09.04.2021