Les sœurs de la lune #1

Tome 1 : Witchling

par Yasmine Galenorn, éditions Milady, 2011, ISBN 978-2-8205-0207-0, 5.99 € en e-book ou ISBN 978-2-8112-0072-5, 7.10 € en version papier.

L’histoire :

Camille, Delilah et Menolly sont trois sœurs mi-fées, mi-humaines qui vivent à Seattle. Les fées s’étant révélées aux humains, elles travaillent sur Terre pour l’OIA, une organisation qui gère les relations fées/humains et rend des comptes à la Cour et la Couronne féerique d’Ylestrial. Lorsqu’un géant est tué, Camille prend l’enquête en main, mais rapidement d’autres cadavres sont découverts. Une menace que l’on croyait impossible se confirme, et les trois sœurs vont devoir y faire face. Sans renforts, en manque d’alliés, elles font alors tout leur possible pour mettre l’ennemi en échec et survivre…

Chronique :

Ayant lu et apprécié un court roman de cette autrice il y a plusieurs années, j’ai décidé de me lancer dans cette série pas si récente à la faveur d’une promotion.
Rapidement, le décor est installé, ainsi que les personnages principaux que nous présente Camille. C’est elle la narratrice et nous voyons donc les choses à travers ses yeux. C’est une sorcière, tandis que Delilah est un chat-garou et Menolly une jeune vampire. Elles travaillent avec un intermédiaire humain, Chase, assez peu sympathique au début, mais qui évolue au fil de ses confrontations avec le surnaturel.
Grâce à Camille, nous apprenons comment est organisé Outremonde, car avec ses sœurs, étant métisses, elles bénéficient d’une double éducation. Leur père est un Sidhe gradé de la Garde, l’armée de la Reine, tandis que leur mère a insisté pour qu’elles apprennent l’anglais et existent au niveau des infrastructures et administrations humaines, tout en leur transmettant sa culture. De fait, les sœurs sont bien adaptées aux deux mondes, mais n’ont pas le sentiment d’appartenir plus à l’un qu’à l’autre. Par l’intermédiaire de Camille, nous découvrons donc comment fonctionne sa hiérarchie, tout aussi lente et peu réactive que la bureaucratie humaine, tandis que la politique fait que l’OIA n’est pas prête à affronter la menace qui se profile. La Cour, la Couronne et la Garde ne sont pas mieux, malgré la présence de leur père, très conscient des problèmes et enjeux. Il fait ce qu’il peut à son échelle, mais son mariage avec une humaine l’a un peu mis sur la touche.
Ce que j’ai apprécié dans ce roman, au-delà de la cohérence du monde créé et de son fonctionnement, c’est la diversité des personnages et leur personnalité. Ils sont bien différenciés, avec des intérêts et un fonctionnement propre, sans tomber dans les clichés. L’autrice crée ainsi un univers original, avec des protagonistes qui tiennent la route, tandis que l’intrigue n’est pas négligée. Elle tient le devant de la scène, construite et bien articulée.
La diversité des personnages fait d’ailleurs la richesse du roman, tout comme d’avoir choisi de mettre en scène trois sœurs aussi différentes les unes des autres. Même si on pourrait dans un premier temps penser à la série Charmed, finalement il y a peu en commun.
Bref, ce premier tome est bien écrit, bien dosé, agréable à lire, et il évite les travers si courants en bit-lit. De quoi se réconcilier avec le genre !

Autres titres de la série :

Tome 2 : Changeling
Tome 3 : Darkling
Tome 4 : Dragon wytch
Tome 5 : Night huntress
Tome 6 : Demon mistress
Tome 7 : Bone magic
Tome 8 : Harvest hunting
Tome 9 : Blood Wyne
Tome 10 : Courting darkness
Tome 11 : Shaded vision
Tome 12 : Shadow rising
Tome 13 : Haunted moon
Tome 14 : Autumn whispers

Le 29.01.2021