Les dossiers Dresden #3

Tome 3 : Tombeau ouvert

de Jim Butcher, éditions Milady

L’histoire :

Dresden 3Depuis un moment, Harry Dresden, mage de son état, est sollicité presque toutes les nuits pour empêcher des fantômes vindicatifs de nuire. Il a beau chercher pourquoi les spectres deviennent fous, il ne trouve pas. Par-dessus le marché, Bianca, reine des vampires du cru, se rappelle à son bon souvenir, sa fée-marraine Léa, une dangereuse sidhe, retrouve sa trace, et son amie policière Murphy est attaquée. Épaulé par ses amis, Dresden a fort à faire pour démêler toute cette histoire et sauver ceux qu’il aime, tout en évitant à Chicago d’être réduite à feu et à sang.

Chronique :

 Dans cette nouvelle aventure, Harry n’est plus cette fois confronté à un sorcier ou à des loups-garous, mais à des revenants quelque peu remontés. Il passe tellement de temps à courir à travers la ville pour les empêcher de tuer les vivants, qu’il n’a pas le temps d’enquêter sur la cause de ces perturbations. Heureusement, il est aidé par Michael, un chevalier pur sucre, bras armé du Seigneur, que la foi accompagne. Armé d’Amorrachius, son épée miraculeuse, l’homme est redouté à la fois des vampires, des spectres, mais aussi des dragons.
Dans ce troisième tome, on prend plaisir à découvrir de nouveaux venus comme Michael, le père Forthill, Lindquist, Stallings, Thomas le vampire, ou Léa, la marraine de Harry, déjà évoquée dans les tomes précédents, sans jamais s’y arrêter plus longtemps. Cette fois, nous en apprenons plus sur ce qui lie Dresden à la sidhe et nous avons un petit aperçu de ses pouvoirs. De même, à la suite de notre mage, nous faisons un tour en Outremonde, sans que ce soit particulièrement révélateur cependant. L’auteur étoffe son univers et la galerie de personnages, ce qui lui permet d’introduire un peu de variété, toutefois au niveau de l’intrigue, on pourrait dire qu’il en fait trop.
En effet, cette dernière est si tarabiscotée, alambiquée, que l’on a du mal à ne pas lâcher avant la fin. Le pire, c’est que l’on comprend assez vite à deux indices qui est le véritable responsable de ce pandémonium, mais la résolution traîne tellement en longueur avec les multiples rebondissements qu’on finit par se lasser. Pourtant, il y a de bonnes trouvailles, des astuces qui font honneur à notre héros (pour renégocier avec sa marraine, pour vaincre son ennemi…), mais le motif devenu répétitif, à savoir : « je me mets toujours plus profond dans les ennuis et je ne fais qu’aggraver mon cas, au point de me retrouver au bord de la tombe », ça devient ennuyeux. Bref, l’auteur a pêché par excès de zèle et c’est dommage. Le roman reste agréable, ne décourage pas de lire la suite, d’autant plus qu’on nous annonce des réjouissances qui promettent une certaine animation, mais on aimerait bien que Dresden change un peu de disque. La suite au prochain numéro !

Autres tomes de la série :

1. Avis de tempête (chronique)
2. Lune fauve (chronique)
4. Fée d’hiver (chronique)
5. Suaire froid (chronique)

Site de l’auteur : www.jim-butcher.com 

Dresden 4 Dresden 5

Publicités