Kate Daniels #8

Tome 8 : Changement magique

par Ilona Andrews, Collection Infinity, 2020, ISBN 978-2-3757-4895-4, 5.99 € en e-book ou ISBN 978-2-37574-896-1, 22 € en version papier.

L’histoire :

Alors que Kate et Curran s’habituent à leur nouvelle vie hors de la Meute, George vient les trouver pour les embaucher en temps que détective. son fiancé, Eduardo, a disparu, et l’alpha du clan Lourd refuse de le rechercher car il désapprouve leur relation. En commençant à mener l’enquête, Kate constate à quel point la guilde des mercenaires est dans un état de délabrement avancé, ce qui constitue un défi que Barabas pousse Curran à relever. Tous deux se retrouvent confrontés à des bizarreries jamais rencontrées jusqu’ici, la première étant une troupe de goules, et l’ennemi qui se cache derrière est si puissant que même Kate manque d’y laisser la vie. La recherche d’informations devient alors primordial, d’autant que le père de Kate semble déterminé à les distraire pour les empêcher de creuser trop profond…

Chronique :

Dans ce huitième tome, nous retrouvons Kate et Curran dans leur nouvelle vie, loin des responsabilités de Seigneur des Bêtes et Consort. Curran est heureux de ne plus avoir à gérer la politique et les tracasseries de la Meute, mais son adaptation à un environnement plus humain, avec des voisins ordinaires, n’est pas aisée. Quant à Kate, elle fait son possible pour faire tourner son agence d’investigation, dans laquelle ils travaillent tous les deux. La nouveauté pour elle est d’avoir revendiqué la ville, qui est passée de fait sous sa protection, et elle ne sait pas encore ce que cela implique pleinement. Pour autant, lorsque des goules menacent de pénétrer dans Atlanta, le couple n’hésite pas une seconde à la défendre. Leur présence en nombre est inhabituel, et en chercher les raisons va se combiner avec la recherche d’Eduardo dont la disparition les inquiète.
Dès le début, les bases de l’histoire sont ainsi posées, et nous suivons Kate dans son enquête, laquelle ne manque ni d’action débridée, ni de séquences dramatiques. Là encore, on peut définir trois parties au récit : sa mise en place avec ce dont je parle plus haut, la récolte des informations, plutôt houleuse, et la phase finale, avec confrontation et dénouement. La grande différence dans cette dernière partie, c’est que tout ne se joue pas sur la force physique et les affrontements violents, mais pour une grande part sur la force mentale des protagonistes. L’ennemi est surpuissant, tentateur, et lui résister n’est pas une mince affaire.
Cette fois, les auteurs explorent la mythologie de l’Afrique du nord et du Proche-Orient, ce qui permet de diversifier un univers déjà riche et construit patiemment au fil des tomes.
Bref, on ne s’ennuie pas, ce tome est aussi réussi que les précédents, et comme toujours, je n’ai qu’une envie, me jeter sur la suite, même si cela me rapproche de la fin de la série ! 😉

Autres titres de la série :

Tome 1 : Morsure magique (chronique)
Tome 2 : Brûlure magique (chronique)
Tome 3 : Attaque magique (chronique)
Tome 4 : Blessure magique (chronique)
Tome 5 : Meurtre magique (chronique)
Tome 6 : Montée magique (chronique)
Tome 7 : Rupture magique (chronique)
Tome 9 : Lien magique (chronique)
Tome 10 : Triomphe magique (chronique)

Dans le même univers : De fer et de magie (sortie prévue le 13 octobre 2021)

Série terminée

Le 02.06.2021