Kate Daniels #1

Tome 1 : Morsure magique

par Ilona Andrews, éditions Milady, 2011, ISBN 978-2-8112-0631-4, 7,10 €.

L’histoire :

bit-lit mercenaire assassinat upir meurtres magie reproduction bêtesKate Daniels est mercenaire. Dans un monde où la magie a réapparu et alterne avec des périodes de technologie, toutes sortes de créatures de cauchemar ont fait leur apparition. Elle-même dotée de magie, Kate travaille en indépendante. Lorsqu’elle apprend que Greg, son tuteur, a été assassiné, elle s’arrange pour se voir confier l’enquête.
Ses pas l’amènent à faire équipe avec un jeune loup-garou, tandis que les morts se multiplient, aussi bien chez les vampires que parmi les membres de la Meute. Mais le pire est que l’assassin la veut, elle, et elle ne peut pas se le permettre.

Chronique :

Ceci n’est pas un roman récent, je l’ai depuis sa première parution en 2009, mais j’avais envie de le relire, donc j’ai joint l’utile à l’agréable. D’emblée, j’ai apprécié l’univers créé par l’auteure, dans le sens où l’idée d’alterner des périodes de magie et de technologie m’a semblé originale, avec une magie qui dévore ce qui faisait l’orgueil des humains (les gratte-ciel), tandis que des créatures qui ne devraient pas exister ont fait leur apparition. Les vampires n’ont rien à voir avec Dracula, Twilight et compagnie (ni romantisme, ni sensualité, ce sont des machines à tuer décérébrées, pilotées à distance par un navigateur), les métamorphes ne sont pas tous des loups-garous, il y a d’autres espèces, tandis que différents protagonistes représentent les factions de pouvoir dans la ville d’Atlanta (ou plutôt ce qu’il en reste). A priori, 200 ans se sont écoulés depuis le retour de la magie, et cette dernière a radicalement changé la donne, de même qu’un certain Roland.
Petit à petit, on en apprend plus à son sujet, même si ça reste léger, et notamment que Kate rêve de le trucider. En parlant de notre héroïne, comme souvent dans la bit-lit, lorsque le personnage principal est une guerrière, elle est grande gueule et peut se montrer vulgaire. À croire que dans l’imaginaire des auteurs américains, une femme, pour être prise au sérieux et considérée comme forte, doit nécessairement singer les modèles masculins… modèles masculins eux-mêmes stéréotypés au possible. Dommage. En dehors de cela, l’intrigue est plutôt bien menée, les personnages cohérents, et rien ne laisse deviner le dénouement final. En fait, on apprend à se familiariser avec cet univers, avec Kate, Curran et les autres, et pour un roman de bit-lit, la romance est presque absente. L’auteure a privilégié le scénario, la trame de son récit et la mise en place du décor, ce qui n’est pas un mal.
Bref, même en relecture, ce roman est toujours aussi plaisant, on se laisse entraîner sans difficulté, et on n’a qu’une envie, retrouver Kate pour de nouvelles aventures 🙂

Autres tomes de la série :

Tome 2 : Brûlure magique (chronique)
Tome 3 : Attaque magique (chronique)
Tome 4 : Blessure magique

À noter : Le 4e tome est épuisé en version papier.

 2 Brûlure magique 3 Attaque magique 4 Blessure magique

Le 02.08.2016

Publicités