Elvira Time #1

Tome 1 : Dead Time

de Mathieu Guibé, éditions du Chat Noir, 2016, ISBN 978-2-3756-8008-7, 4.99 € en e-book ou ISBN 979-1-0906-2746-8, 14.90 € en version papier.

L’histoire :

Elvira Time a 17 ans et si certains la définiraient comme lycéenne, pour sa part, ainsi que pour les autres élèves, c’est une chasseuse de vampires. La chasse aux canines est une histoire de famille chez elle, et grâce aux trophées qu’elle récolte, Elvira compte bien empocher un joli pactole une fois majeure. En attendant, elle doit se débrouiller avec les moyens du bord, et des circonstances particulières vont l’amener à se retrouver avec des acolytes improbables, pour faire face à une prophétie qui la désigne comme Graal pour les vampires…

Chronique :

Voilà longtemps que je lorgnais sur cette série, fan de Buffy contre les vampires que je suis, et j’ai profité des promos des Éditions du Chat Noir pour me faire plaisir. Ce n’est pas qu’avec le confinement j’ai plus de temps pour lire, ce serait plutôt l’inverse, mais se changer les idées et s’extraire de tout le marasme ambiant, ça fait du bien !
Me voici donc partie dans le premier tome, avec un personnage décapant, et j’ai beaucoup apprécié l’humour et l’ironie qui parsèment le récit. Certains pourraient trouver que les personnages sont un peu outrés, caricaturaux, mais c’est assumé par l’auteur, tout comme les clins d’œil à la série susmentionnée. Pour ma part, j’ai savouré le cocktail, idéal pour se distraire, tandis qu’Elvira laissait parler son impulsivité et son goût pour la bagarre.
Le personnage en effet n’hésite pas à envoyer les vampires ad patres, prenant régulièrement le lecteur et ses compagnons au dépourvu, tout en essayant de créer le vide autour d’elle en se montrant désagréable au possible, résultat d’un traumatisme relatif à son meilleur ami. Ledit meilleur ami est d’ailleurs toujours là, mais d’une manière particulière que je vous laisse découvrir. 😉
Viennent en renfort un petit génie de 13 ans, surdoué dans bien des domaines, une lycéenne douée pour l’improvisation théâtrale, et une vieille connaissance inattendue pour tout le monde, y compris le lecteur.
Enfin, tout ce petit monde se retrouve embringué dans l’élucidation d’une prophétie vampirique sur l’immortalité, dont Elvira est malgré elle le centre. Il en résulte nombre de péripéties et de retournements de situation qui font tout le sel du roman.
Autre plus, le personnage d’Elvira, bien qu’elle se défende de donner dans le sentimentalisme, marque une subtile évolution entre le début et la fin du livre, ce qui n’est pas désagréable. Elle reste égale à elle-même côté caractère de cochon, mais son point de vue amorce un léger virage vis-à-vis de ses compagnons, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Bref, ce premier tome est idéal pour se changer les idées, et j’ai hâte de retrouver la fine équipe pour découvrir leurs prochaines aventures 🙂

Autres titres de la série :

Tome 2 : Jail time (chronique)
Tome 3 : Back in time (chronique)

À noter: il existe également une nouvelle dans cet univers.

Le 03.04.2020