Devils Line #3

Tome 3

de Ryo Hanada, éditions Kana, 2015, ISBN 978-2-5050-6453-4, 7.45 €.

L’histoire :

vampire policier traque meurtrier complot assassinat amourEn colère après Hans pour ce qu’il a révélé à Tsukasa, Anzai exige des explications. En échange d’un abri, le jeune vampire accepte de tout lui révéler. En attendant, les répercussions du complot ne se font pas attendre et les agents vampires se voient contraints au retrait dans les forces de police. Toutefois, il y a un témoin qui a vu le bouc-émissaire de l’affaire se faire assassiner, et qui devient une proie à son tour. Anzai et Hans partent à son secours.

Chronique :

Avec ce tome 3, l’histoire se concentre davantage sur les conséquences des événements précédents et nous fait entrer dans les rouages des différentes forces en présence: police, comploteurs, Onlo… On découvre ainsi les origines de Hans, et celles d’Anzai se dévoilent légèrement, sans que l’on connaisse le fin mot de l’histoire. Il semble que tous deux soient le produit d’expériences, mais dans quel but, on l’ignore encore.
De son côté, Anzai se bat contre lui-même pour contrôler ses pulsions et sa nature vampire, mais il semble mal s’y prendre et les réflexions de Hans lui permettent finalement d’avancer. C’est que ce nouvel allié en sait beaucoup sur leur fonctionnement, leurs atouts et faiblesses, et accepte parfaitement ce qu’il est. Il dédramatise avec humour, et Anzai, un peu soupe au lait, ne le prend pas toujours bien.
Quant à Tsukasa, elle n’a qu’un rôle très effacé dans ce 3e opus, en retrait, à rester enfermée et à attendre après Anzai. Pas très intéressant, il faut le dire.
Enfin, le thème principal abordé cette fois concerne l’acceptation de soi, de sa nature, pour mieux la comprendre et se maîtriser. Elle s’applique à Anzai évidemment, mais aussi au jeune vampire de la petite histoire qui clôt le volume. L’un et l’autre se considèrent comme des monstres, à ceci près que Nakamura est encore plus mal en point qu’Anzai, ce qui n’est pas rien, mais que contrairement à lui à ce moment du récit, il est amoureux. Anzai n’a pas encore rencontré Tsukasa, qui fait tout basculer.
Bref, pour en revenir au récit principal, le jeu des différentes forces en présence se corse, le patron d’Anzai a pris conscience de l’existence d’une taupe dans les brigades, mais le coin du voile n’a été soulevé qu’un petit peu sur les origines de nos deux demi-vampires, pour mieux titiller notre curiosité. On en saura sans doute plus avec la suite, prévue en mars 2016.

P.S. : N’hésitez pas à retirer la jaquette, il y a un petit bonus en dessous 😉

Autres tomes de la série :

Tome 1 (chronique)
Tome 2 (chronique)
Tome 4 (chronique)
Tome 5 (chronique)
Tome 6 (chronique)
Tome 7 (chronique)

amour demi-vampire humaine obsession traque meurtriers vampires amour demi-vampire humaine complot police assassinats manga vampires lutte protection organisations secrètes police meurtres poursuite amour amitié contrôle pulsions infiltration vampires amour police coéquipier expériences laboratoire manipulation enquête protection maîtrise vampire brigade policier passé mémoire piège lutte ennemis vampire brigade police infiltration double-jeu blessure don sang contrôle piège journalistes

16.12.2015

Publicités