Animae #2

Tome 2 : La trace du coyote

de Roxane Dambre, éditions de L’épée, 2013, ISBN 979-1-0912-1109-3, 5.99 € en version numérique et ISBN 978-2-2531-9513-9, 7.10 € en version papier.

L’histoire :

Alors qu’ils célèbrent leurs fiançailles en famille, Lou et son amoureux se voient interrompus par une affaire en cours, tandis que la panthère apprend en outre qu’une nouvelle chasse au Chalcroc se profile, d’envergure. L’ennemi est intelligent, semble capable de se contrôler et a déjà mis des Daïerwolfs hors d’état. Son meilleur ami, Cam, supervisera la traque. Mais lorsqu’une intervention tourne mal, ce problème glisse au second rang des préoccupations de la jeune femme, tandis qu’un autre péril dont elle n’a pas conscience rôde et pourrait bien se révéler le plus dangereux des trois, car il met toute la communauté en péril.

Chronique :

Dans ce deuxième tome, on retrouve Lou avec plaisir, de même que la galerie de personnages dont nous avons fait la connaissance dans l’opus précédent. Chacun a sa personnalité, son caractère, et se montre attachant à sa manière, fantasque ou pas.
Cette fois-ci, l’intrigue est tout d’abord centrée sur une histoire de terrorisme qui prend le pas sur les préoccupations daïerwolfs. Les événements sont tels que Lou en fait une affaire personnelle, de même ensuite que Joshua. Vient s’y greffer une traque urgente, laquelle est l’occasion pour l’autrice de nous dévoiler une autre capacité de la Dame panthère, liée à l’inconscient collectif. Ce dernier est d’ailleurs une belle trouvaille et permet de jouer sur le ressort dramatique de plusieurs manières.
Lorsqu’une affaire se règle, de manière musclée il faut le dire, une autre prend le devant de la scène. Et pendant tout ce temps, une troisième reste tapie dans l’ombre, avec quelques indices parsemés ici et là, qu’il est facile de relever, sans pour autant deviner le fin mot de l’histoire. Aussi, quand nous découvrons véritablement ce qu’il en est, nous tombons des nues car rien ne permettait de s’y attendre, ce qui est plutôt malin. D’autres éléments sont faciles à déduire de ce qui se passe, surtout connaissant les personnages, mais ce n’est pas une gêne.
On peut en revanche trouver que l’histoire de l’Ultra-bras est un peu facile, presque parachutée, toutefois cela ne nuit pas au récit et on se réjouit plutôt pour son bénéficiaire…( je n’en dirai pas plus à ce sujet pour garder la découverte intacte).
Bref, comme avec le premier tome, j’ai passé un bon moment avec ce livre, il m’a donné ce que je cherchais en le prenant, un divertissement léger, et même si j’ai deviné un certain nombre de choses, j’ai apprécié que l’autrice intègre quelques nouveautés à sa trame pour éviter un effet de répétition. J’irai donc vers le troisième tome sans difficulté 🙂

Autres de la série :

Tome 1 : L’esprit de Lou (chronique)
Tome 3 : Le cauchemar du chien (chronique)
Tome 4 : Le rire de la hyène (chronique)

Version numérique :

métamorphose panthère services secrets loup-garous équipe enquête

Version papier :

Le 08.06.2018

 

 

 

Publicités